Skip to content

Être un acteur majeur de la transition énergétique

Notre ambition : être un acteur majeur de la transition énergétique

L’énergie est au cœur d’un des défis majeurs du 21e siècle : préserver la planète menacée par le changement climatique tout en permettant à la majorité de l’humanité de sortir de la pauvreté. En ce sens, l’énergie est indissociable des grands défis mondiaux du développement durable.

L’ambition de Total, qui propose à ses actionnaires en 2021 de devenir TotalEnergies, est d’être un acteur majeur de la transition énergétique. Sa raison d’être est de fournir au plus grand nombre une énergie plus abordable, plus disponible et plus propre. Indissociable des évolutions de la société, l’énergie est une ressource fondamentale pour le développement économique, social et humain qui fait face aujourd’hui à un double défi : satisfaire les besoins en énergie d’une population mondiale toujours plus nombreuse tout en limitant le réchauffement climatique. Ce défi fonde la raison d’être du Groupe. TotalEnergies, en devenant une compagnie multi-énergies, entend contribuer à le relever avec responsabilité.

Vers la neutralité carbone : les axes prioritaires et les plans d’action

TotalEnergies soutient les objectifs de l’Accord de Paris qui appelle à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le contexte du développement durable et de la lutte contre la pauvreté et qui vise à contenir l’élévation de la température moyenne de la planète bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels.

TotalEnergies soutient également l’objectif de l’Accord de Paris d’atteindre une neutralité carbone mondiale, c’est-à-dire zéro émission nette, soit un équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre et les absorptions anthropiques par les puits ou réservoirs de gaz à effet de serre, comme les forêts ou les installations de captage et de stockage de CO2.

Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, il est nécessaire de transformer les systèmes énergétiques mondiaux. Le double défi consistant à fournir « plus d’énergie à tous avec moins d’émissions de CO2 » concerne la société dans son ensemble, où les gouvernements, investisseurs, entreprises et consommateurs ont tous un rôle important à jouer.

Le Groupe s’est donné comme ambition d’atteindre la neutralité carbone (zéro émission nette) dès 2050, depuis sa production jusqu’à l’utilisation des produits énergétiques vendus à ses clients (Scopes 1, 2, 3), ensemble avec la société.

Afin d’atteindre la neutralité carbone, il est essentiel que les États mettent en œuvre des politiques permettant cette neutralité carbone, conformément à l’ODD 13 de l’ONU. TotalEnergies soutiendra activement les politiques favorables à la neutralité carbone, y compris la tarification du carbone, et mobilise ses ressources non seulement pour réaliser ses propres ambitions mais également pour aider les pays et les entreprises à atteindre également la neutralité carbone. TotalEnergies s’engage avec ses clients pour permettre la décarbonation de la consommation énergétique en proposant un mix énergétique dont l’intensité carbone a vocation à diminuer progressivement.

Pour accompagner cette évolution et atteindre son ambition de neutralité carbone (zéro émission nette) en 2050 ou avant, pour l’ensemble de ses activités mondiales, TotalEnergies agit selon trois axes majeurs et s’engage sur des objectifs à horizon 2030 pour chacun d’eux.

Le premier axe vise à atteindre, en 2050 ou avant, la neutralité carbone (zéro émission nette) pour les activités opérées mondiales de TotalEnergies, s’agissant des émissions directes de gaz à effet de serre qui proviennent des installations opérées du Groupe (Scopes 1 & 2). Les sociétés du Groupe en sont responsables. TotalEnergies compte réduire ses émissions directes, grâce à l’efficacité énergétique, en éliminant le brûlage de routine, en électrifiant ses processus et en réduisant les émissions de méthane. Pour les émissions résiduelles, TotalEnergies entend développer des projets de puits de carbone, comme les solutions fondées sur la nature, en investissant dans les forêts ainsi que dans le captage et le stockage de CO2.

Sur la voie de cette neutralité, TotalEnergies s’est fixé comme objectifs intermédiaires de réduire les émissions de gaz à effet de serre (Scopes 1 & 2) des installations oil & gas opérées du Groupe de 46 Mt CO2e en 2015 à moins de 40 Mt CO2e d’ici 2025, soit 15 % de réduction, puis à horizon 2030, de réduire d’au moins 40 % par rapport à 2015 les émissions nettes(1) (Scopes 1 & 2) pour ses activités oil & gas opérées, alors que sur la même période, les productions du Groupe auront fortement augmenté.

Le deuxième axe vise à atteindre la neutralité carbone (zéro émission nette) au niveau mondial pour les émissions indirectes de GES liées à l’utilisation par ses clients des produits énergétiques vendus pour usage final en 2050 ou avant (Scope 3). Cet axe suppose pour TotalEnergies de travailler activement avec ses clients car cela signifie qu’ils réduisent leurs émissions directes (Scopes 1 & 2) qui correspondent aux émissions indirectes de TotalEnergies (Scope 3) et qu’ils visent également la neutralité carbone. TotalEnergies n’a pas la maîtrise de ces émissions indirectes.

L’énergie est une matière première et pour ce type de bien, c’est la demande qui crée l’offre, et non l’inverse. TotalEnergies ne fabrique ni avion, ni voiture, ni ciment, et ne veut pas décider si un véhicule ou un avion va utiliser de l’essence, de l’électricité ou de l’hydrogène. Mais TotalEnergies veut contribuer activement aux choix de ses clients et leur proposer des produits énergétiques de moins en moins carbonés et, fonction du rythme auquel ils les adoptent, les aider à consommer moins d’énergie et des énergies avec une intensité carbone plus faible.

Ainsi, TotalEnergies se fixe pour objectifs à horizon 2030 que l’intensité carbone moyenne des produits énergétiques utilisés par ses clients au niveau mondial soit réduite de plus de 20 % par rapport à 2015 et que le niveau des émissions mondiales Scope 3(2) liées à l’utilisation par ses clients des produits énergétiques vendus pour usage final en 2030 soit inférieur en valeur absolue à celui de 2015, malgré la croissance de sa production d’énergie dans la décennie à venir. TotalEnergies est à ce jour le seul major à avoir pris un tel engagement.

Enfin, un dernier axe spécifique à l’Europe : comme l’Europe représente aujourd’hui pour la Société de l’ordre de 60 % des émissions indirectes de GES liées à l’utilisation par ses clients des produits énergétiques vendus pour usage final (Scope 3) et que l’Europe s’est fixé des objectifs ambitieux à horizon 2030 en route vers la neutralité carbone, TotalEnergies veut contribuer activement à cette ambition pour l’Europe et s’est donné l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en Europe(3) depuis la production jusqu’à l’utilisation par ses clients des produits énergétiques vendus pour usage final, en 2050 ou avant (Scopes 1, 2, 3).

Sur la voie de la neutralité carbone en Europe à horizon 2050 ou avant, TotalEnergies s’est fixé un objectif de réduction d’au moins 30 % des émissions indirectes de gaz à effet de serre liées à l’utilisation par les clients des produits énergétiques vendus pour usage final (Scope 3) en Europe à horizon 2030, en valeur absolue, par rapport à 2015. Cet objectif de réduction de -30 % est étendu à l’ensemble des émissions Scopes 1, 2, 3 en Europe.

Pour atteindre son ambition, le Groupe s’appuie sur quatre leviers :

  • la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre,
  • la diversification de ses produits,
  • l’accompagnement de ses clients sur le chemin de la transition bas carbone et
  • le développement de puits de carbone.

(1) Le calcul des émissions nettes prend en compte les puits naturels de carbone comme la forêt, l’agriculture régénérative et les zones humides.
(2) Émissions indirectes de GES liées à l’utilisation par les clients des produits énergétiques vendus pour usage final (Scope 3).
(3) Europe désigne l’UE, la Norvège, le Royaume-Uni ainsi que la Suisse.

Notre stratégie : de Total à TotalEnergies

La croissance de la demande énergétique et les objectifs de neutralité carbone sont les deux fondements qui sous-tendent le TotalEnergies Energy Outlook et donc les évolutions des marchés de l’énergie que TotalEnergies intègre dans sa stratégie.

La stratégie de TotalEnergies consiste à transformer le Groupe en une compagnie multi-énergies en faisant croître de manière rentable sa production d’énergie, notamment à partir de gaz naturel liquéfié et d’électricité, les deux marchés en plus forte croissance, pour créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires.

Au cours de la prochaine décennie, les ventes de produits pétroliers du Groupe devraient diminuer de près de 30 % et les ventes de TotalEnergies seraient alors composées de 30 % de produits pétroliers, 5 % de biocarburants, 50 % de gaz et 15 % d’électrons, essentiellement d’origine renouvelable.

TotalEnergies entend également réduire l’empreinte carbone de ses activités par des émissions négatives. Le Groupe investit dans deux grandes catégories de puits de carbone : les puits naturels, comme la forêt, l’agriculture régénérative et les zones humides, et le CCS (captage et stockage de CO2).

De Total à TotalEnergies

Notre modèle intégré

TotalEnergies s’appuie sur un modèle de création de valeur fondé sur une intégration tout au long de la chaîne de valeur de l’énergie : de l’exploration et la production de pétrole, de gaz et d’électricité, jusqu’à la distribution d’énergie au consommateur final, en passant par le raffinage, la liquéfaction, la pétrochimie, le négoce, le transport et le stockage d’énergies.

Ce modèle intégré permet au Groupe de tirer parti des synergies qui existent entre les différentes activités tout en répondant à la volatilité des prix des matières premières. Il permet d’exprimer la complémentarité des activités Amont du Groupe, plus dépendantes des cours du pétrole, avec celles des activités Aval qui, lorsque les cycles sont bas, permettent de bénéficier de la valeur ajoutée dont l’Amont n’a pas tiré profit. L’intégration des activités sur l’ensemble de la chaine de valeur permet de mieux résister en bas de cycle tout en capturant les marges lorsque le marché est plus favorable.

C’est ce modèle intégré que TotalEnergies applique aux nouveaux métiers de l’électricité et des renouvelables sur lesquels le Groupe s’est positionné ces dernières années. Le Groupe leur met à disposition l’effet de levier des savoir-faire et des ressources de son modèle : marque et couverture mondiales, expertise technique par exemple en off-shore ou en trading, partenariats avec les États et collectivités locales.

L’accélération de la croissance dans l’électricité et les renouvelables vient renforcer le modèle de création de valeur de TotalEnergies en fournissant des flux de trésorerie plus prévisibles, en offrant des perspectives de gains à long terme et en diversifiant le profil de risque géographique du Groupe. Cette transition permet de renforcer la durabilité et la résilience du modèle de création de valeur de TotalEnergies en soutenant son ambition de neutralité carbone (zéro émission nette).

 

Cinq valeurs fortes au cœur de l’ADN du groupe

La Sécurité, le Respect de l’Autre, l’Esprit Pionnier, la Force de la Solidarité et le Goût de la Performance symbolisent, au même titre que son histoire, la part de l’identité de TotalEnergies partagée par tous les collaborateurs. Ces valeurs guident au quotidien les actions et les relations du Groupe avec ses parties prenantes.

Ces cinq valeurs fortes imposent également à l’ensemble des collaborateurs de TotalEnergies une conduite exemplaire, en priorité dans les domaines suivants : la sécurité, la sûreté, la santé, l’environnement, l’intégrité sous toutes ses formes (notamment la lutte contre la corruption, la fraude et les pratiques anticoncurrentielles) et les droits humains.

C’est par une adhésion stricte de ses collaborateurs à ces valeurs et à cette ligne de conduite que le Groupe entend construire une croissance forte et durable pour lui-même et pour l’ensemble de ses parties prenantes, concrétisant ainsi son engagement en faveur d’une énergie meilleure.