Skip to content

Dialogue avec les parties prenantes

Parties prenantes

 

Un dialogue permanent avec nos parties prenantes

TotalEnergies considère le dialogue avec ses parties prenantes internes et externes comme une dimension essentielle de la conduite responsable de ses activités et de la prise en compte des enjeux long terme du développement durable dans sa stratégie et ses politiques. Ce dialogue contribue à éclairer les décisions du Groupe en participant à l’identification des risques et des impacts de ses activités, ou plus largement à une meilleure compréhension de l’évolution des attentes et tendances sociétales. Il constitue également une condition permettant une bonne intégration dans les territoires où le Groupe opère ainsi qu’un moyen efficace d’identifier les leviers de création de valeur locale.

Le Groupe considère que la transparence est un facteur essentiel pour construire des relations de confiance avec ses parties prenantes et inscrire le Groupe dans une démarche de progression continue. En attendant l’adoption d’un cadre harmonisé de reporting extra-financier au niveau international, TotalEnergies veille à rendre compte de sa performance sur la base des différents cadres de reporting communément utilisés en matière d’ESG. Ainsi, TotalEnergies se réfère aux standards de la GRI (Global Reporting Initiative) et de SASB (Sustainability Accounting Standards Board), pour lesquels des tables de correspondances détaillées sont mises à disposition. TotalEnergies inclut également dans son reporting les indicateurs « Core » proposés par le World Economic Forum(1). Il suit par ailleurs les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) pour son reporting sur le climat. TotalEnergies met également à disposition des indicateurs de performance pour l’ensemble de ses parties prenantes.

Depuis 15 ans, TotalEnergies a structuré les démarches de dialogue avec ses parties prenantes à différents niveaux de l’entreprise, à travers des relais dans l’organisation, des exigences intégrées à ses référentiels internes, le déploiement d’une méthodologie de dialogue local (SRM+) et une attention à la professionnalisation des équipes en charge de leurs mises en œuvre.

Cette structuration vise à développer dans la durée des relations de confiance fondées sur des principes de respect, d’écoute, de dialogue constructif, de proactivité et de transparence dans le respect des raisons légitimes de confidentialité qui peuvent s’appliquer. Elle vise également à collecter et traiter rapidement les alertes ou plaintes des parties prenantes et à gérer d’éventuelles situations de controverses.

Au niveau Corporate, chaque groupe de parties prenantes (salariés, représentants des salariés, clients, investisseurs, actionnaires et acteurs financiers, autorités, fournisseurs, acteurs du monde académique, ONG et société civile, médias) disposent d’un point de contact dédié, en charge de répondre à leurs sollicitations, de les tenir informés et d’animer un dialogue régulier dans des formats adaptés aux enjeux traités.

Le directeur de chacun de ces points de contact est par ailleurs membre du comité de coordination CSR du Groupe qui se réunit 4 fois par an et prévoit à chaque session un temps d’échanges croisés sur les préoccupations exprimées par des parties prenantes ou la rencontre avec une ou plusieurs parties prenantes externes.

Ces fonctions sont également des pôles de conseil et d’assistance pour les filiales du Groupe en cas de besoin. Le référentiel One MAESTRO prévoit que les filiales doivent cartographier leurs parties prenantes et engager un processus de dialogue structuré et régulier avec elles, pour les informer, écouter et prendre en compte leurs préoccupations et leurs attentes, rendre compte des actions d’atténuation ou de compensation, mesurer leur satisfaction et identifier des axes de progrès de leur démarche sociétale. Les riverains et communautés à proximité des installations du Groupe font l’objet d’une attention particulière dans les processus de dialogue local.

Pour accompagner la transformation de TotalEnergies en une compagnie multi-énergies et plus largement pour contribuer à concrétiser une vision de l’entreprise pleinement engagée dans les enjeux de société, le Groupe entend poursuivre ses travaux et lancer en 2021 de nouveaux chantiers pour renforcer encore l’approche stratégique et la proactivité de ses relations avec ses parties prenantes.

(1) Measuring Stakeholder Capitalism Towards Common Metrics and Consistent Reporting of Sustainable Value Creation, White paper, septembre 2020.